Fontenoy, choix ou hasard ?

enluminureltLothaire, dont le souci est de s'adjoindre les troupes de Pépin II avant d'avoir à livrer bataille, pense gagner du temps en rompant un premier contact qui a lieu entre Orgy et Vallan; Il reprend sa marche vers le sud le lendemain 22 juin, empruntant des chemins détournés, pour s'établir le soir ,le plus probablement, sur le plateau au sud-est de Fontenoy, où s'élève depuis 1860 le monument commémoratif de la bataille.

Les alliés, comprenant qu'ils ont été floués, empruntent la voie romaine beaucoup plus rapide et s'installent du côté de Thury sur deux hauteurs contrôlant la route de Mesvres par laquelle Pépin doit arriver.
Le lendemain 23 juin, Charles et Louis tentent une nouvelle négociation auprès de Lothaire, disposés à des concessions territoriales; mais Lothaire, comptant sur l'arrivée de Pepin II, obtient le prolongement de la trêve jusqu'au 25 juin.
Pépin arrivant enfin le 24, Lothaire lève le masque et, ignorant les propositions des deux frères, il exige d'être reconnu comme empereur, ce à quoi Louis et Charles répondent qu'ils s'en remettront le lendemain « à la deuxième heure du jour, au jugement du Dieu tout puissant ».